Blog Jsitek World Tout sur le high tech: Grossiste, fournisseur et sourcing
  • scissors
    mars 18th, 2012adminDestockage

    Les ventes des produits organiques ont diminué de 3,7% au Royaume-Uni en 2011 pour atteindre  1,67 milliards de livres. C’est pour  la troisième année consécutive ce que révèle une analyse du marché des produits organiques effectuée  par la Soil Association. Pour une partie ces ventes ont baissé à cause du déstockage ayant frappé certains supermarchés.
    La Soil Association – Grande-Bretagne- le plus grand organisme certificateur a déclaré que tandis que les ventes mondiales des produits biologiques ont continué à défier la récession économique, une croissance de 8,8% en 2010 avec une croissance continue en 2011, le Royaume-Uni  réagit contre la tendance. Les ventes mondiales des produits organiques sont évaluées à  44,5 € milliards.

    La forte croissance s’est poursuivie dans tous les autres grands marchés organiques européens et aux États-Unis, le leader mondial du marché biologique. Les ventes de produits biologiques en Chine ont quadruplé au cours des cinq dernières années,  le Brésil signale de son côté un taux de croissance annuel de 40%. Les analystes du marché prédisent que les ventes organiques en Asie vont croître de 20% par an au cours des trois prochaines années.
    Toutefois, au Royaume-Uni, la principale cause de baisse globale du marché a été une baisse de 5% dans de multiples ventes au détail, qui représentent 71,4% des ventes d’aliments biologiques. Diminution  des choix, manque de communication sur les raisons d’acheter des produits biologiques  et le manque d’investissement dans leur propre étiquette gammes organiques ont été cités par la Soil Association comme les principaux facteurs qui expliquent cette baisse.

    Malgré l’environnement difficile, il ya un certain nombre  de succès historiques au Royaume-Uni enregistré dans le domaine des produits biologiques, y compris les aliments pour bébé (+6,6%); d’agneau (+16%), volaille (+5,8%) et les cosmétiques (+8,7%). Innovation dans le détail a fait bénéficier  le secteur avec des ventes grâce à des programmes de boîte, livraison à domicile et la vente par correspondance en hausse de 7,2%. A quand le vente depuis le fournisseur

    Autres conclusions clés du rapport de la Soil Association Organic Market comprennent:

    • La croissance des ventes grâce à des programmes de boîte, livraison à domicile et la vente par correspondance (en hausse de 7,2% à £ 167 millions) signifiait que les ventes au détail indépendants connaissent une augmentation de  leur part sur le marché biologique à 28,6%.
    • Waitrose a vu une baisse des ventes de 2,2% par rapport à une baisse de 9,5% dans les ventes combinées des six autres leaders de la vente multiples.
    • Les ventes locales et directes de fruits et légumes biologiques et les supermarchés de fruits ont pu maintenir leur niveau de vente, malgré une baisse des ventes de légumes biologiques et des salades à travers plusieurs détaillants.
    • Les produits laitiers et fruits et légumes frais continuent d’être les catégories les plus populaires organiques comptant pour 29% et 23% du chiffre d’affaires respectivement.
    • En dehors du secteur de détail, le secteur de la restauration a augmenté de 2,4%. Des succès notables en 2011 comprennent une augmentation de l’adoption des aliments biologiques dans les écoles, les crèches et les hôpitaux à travers le Soil Association dirigée par des aliments pour le partenariat de vie et de l’Alimentation.
    • La zone des terres biologiques du Royaume-Uni a diminué de 2,8% et représente 4,2% des terres agricoles. L’image la plus encourageante a été en Angleterre, où le taux de conversion a ralenti, mais la superficie des terres entièrement biologique a augmenté de 16%.
    • 8 ménages sur 10 (83%) ont acheté des produits biologiques en 2011.

  • scissors
    mars 18th, 2012adminAutoradio

    Des amplificateurs, Des auto-radios, des disques durs, des accessoires de Navigation types GPS, des lecteurs CD, DVD, MP3, Mini-Disc, des haut-parleurs… L’électronique embarquée dans une automobile évolue chaque jour plus. De nos jours, On trouve dans un véhicule tout un éventail d’outil hi-fi, vidéo et multimédia. Mais où est ce qu’en est l’auto-radio parmi toutes ces technologies avancées.

     

    Avant de savoir comment l’auto-radio a développé, il faut connaître déjà les éléments permettant à celui-ci de fonctionner. Les 3 éléments principaux sont :

     

    - Le tuner : C’est l’élément premier de l’autoradio, qui permet de capter les stations de radio sur 2 bandes de fréquences (FM et GO), voire une troisième avec la bande PO. Autrefois analogiques, les tuners sont aujourd’hui numériques. On ne tourne plus une molette pour trouver sa station, mais on choisit sa fréquence directement via sa valeur (102,3 MHz par exemple).

     

    - La puissance et l’ampli : La puissance sonore d’un autoradio représente sa capacité à reproduire le son à un certain niveau. On la mesure en watts par haut-parleur. Par exemple, un autoradio 4 x 40 watts dispose de 4 voies de 40 watts chacune pour reproduire le son. Pour atteindre des puissances supérieures ou égales à 4 x 40 watts, un autoradio doit intégrer un amplificateur (ou subwoofer) se présentant sous la forme d’un circuit intégré. Il est également possible, pour augmenter la puissance de base d’un autoradio, d’y relier un amplificateur externe via des prises RCA. Il s’installe alors sous la console centrale ou sous la boîte à gants du véhicule.

     

    - La qualité audio : Sur une fiche technique, vous serez abreuvé de termes barbares censés définir la qualité audio de l’appareil. Le principal élément à relever est la présence d’un égaliseur, et ce pour façonner le son à votre goût. Il lui faut plusieurs modes d’ambiance (pop, rock, classique, etc.) et, surtout, un mode personnalisable pour régler les graves, les aigus et les médiums comme vous le souhaitez.

     

    Le plus grand succès de la radio automobile moderne est lié à l’invention du système RDS  (Radio Data System) : En voiture, il faut changer constamment de fréquence pour suivre une émission avec un confort d’écoute satisfaisant. Le système RDS prend en charge la recherche de station et le réglage du terminal. L’afficheur indique le nom de la station sélectionnée. Sur l’autoradio, le service RDS recherche automatiquement la meilleure fréquence pendant le trajet. La commutation de la fréquence est totalement transparente pour l’auditeur. Où que vous soyez, le système RDS se charge de retrouver la station souhaitée. Vous n’avez plus besoin de connaître les fréquences des émetteurs.

     

    L’arrivée de nouvelles technologies qui vont remplacer ou compléter les précédentes constitue un réel bond en avant pour ce marché. On peut noter l’arrivée en force du MP3, la possibilité d’associer le son, dont tout le monde disposait jusqu’à maintenant, à l’image, mais aussi et surtout, l’accessibilité accrue aux outils de navigation. D’une manière générale, on assiste à une véritable révolution de l’électronique embarquée y compris l’auto-radio.

    Tags: ,